Pratiques exemplaires pour un Urbanisme plus soutenable

“Nourriture à partager” : à Todmorden, l’agriculture urbaine est l’affaire de tous

Crédit photo : Incredible Edible

A Todmorden, ville de 14000 habitants proche de Manchester, les crises se succèdent : après l'effondrement de son industrie dans les années 1970, c'est le secteur immobilier qui subit de plein fouet la récession de 2008.
Inexorablement, le chômage augmente et les entreprises locales ferment. Face à cela, trois femmes ont eu l'idée de créer un "réseau de jardinage", nommé Incredible Edible (Incroyable Comestible), pour que chacun de leurs concitoyens puisse planter et récolter localement de quoi se nourrir.

L'idée est simple : chacun est invité à participer aux plantations et à l'entretien des potagers qui se multiplient à travers la ville. Les volontaires participent pendant leurs jours de congés, ainsi que leurs enfants, qui se montrent très motivés.
Puis à l'heure de récolter les fruits de ce travail collaboratif, chacun peut cueillir ce dont il a besoin dans les potagers de son choix, les productions n'ayant pas de propriétaire attitré.

Il faut dire qu'à Todmorden, penser "collectif" est une seconde nature : en effet, le café dans lequel les fondateurs d'Incredible Edible se sont rencontrés est également géré à la manière d'une coopérative.
Toutefois, Incredible Edible ne constitue en aucun cas un étendard du communisme ou d'un mouvement hippie : il s'agit simplement d'un groupe de citoyens désireux de s'entraider pour mener tous ensemble un projet d'agriculture urbaine à l'échelle de leur communauté.

Au fur et à mesure que la "révolution du partage" prend de l'ampleur, certaines tâches sont confiées à des spécialistes. Par exemple, les ruches récemment implantées vont nécessiter l'intervention d'apiculteurs professionnels. Mais le principe reste inchangé concernant les récoltes : tous pourront bénéficier des productions de miel.

L'expérience de Todmorden est un succès : plusieurs communes ont déjà pris exemple sur sa méthode coopérative, parmi lesquelles la ville voisine Hebden Bridge, mais aussi Freland, un petit village français.
Le "village jardin" a aussi suscité la visite de dignitaires étrangers, et même du Prince Charles, qui souhaitaient promouvoir chez eux le concept de Todmorden.
La "révolution du partage" ne ferait-elle que commencer ?

Lire les articles complets (sources) :

"A Todmorden, on se sert gratuitement dans les potagers"
Publié sur Leparisien.fr par Vincent Mongaillard, le 2 mai 2012

"Free food, caring and sharing: new spirit of community in Yorkshire" (en anglais)
Publié sur Guardian.co.uk par Tracy McVeigh, le 6 mai 2012

Publié par : Robert YOUNGBLOOD / Traduit de l'anglais par : Nathalie

A vous la parole !